|
 
logo
|
|

Vous etes ici -Home : les nouvelles du site
- Maths
- Expériences Péda

Projet Educatif et Culturel :

Présentation du projet

Résumé du projet Vivre et pratiquer les mathématiques : créer un concours dans l’établissement, découvrir la richesse de cette discipline en faisant des élèves des "maîtres d’œuvre" sur un site de Picardie : l’abbaye de Chaalis ( Oise ).
Elèves impliqués dans le projet
- une classe de terminale technologique génie électronique
- une classe de terminale bac professionnel
- puis tous les élèves du lycée général et technologique ainsi que ceux du lycée professionnel Equipe pédagogique
- Une documentaliste Chantal NIQUET<
- Un professeur de mathématiques du lycée général et technologique Guillaume MIANNAY
- Un professeur de maths-sciences Vianney VIMEUX

Origines du projet

Les professeurs de mathématiques sont très impliqués dans le projet culturel de l’établissement. Ils participent régulièrement à l’accompagnement des sorties organisées le soir, ils assument souvent la charge de professeur relais culturel et sont impliqués dans la réflexion collective sur la culture. Les mathématiques ont trouvé une place nouvelle dans l’enseignement avec l’introduction des TPE au lycée, ce n’est plus seulement une discipline utile à la réussite au baccalauréat mais aussi un moyen d’élargir une culture générale autour notamment de l’histoire des sciences.
L’un des professeurs impliqué dans le projet a, de plus participé à un projet innovant mis en place depuis deux ans dans une classe de seconde autour des apprentissages documentaires. Dans ces nouvelles perspectives, les documentalistes et les professeurs de mathématiques ont mis en place une véritable politique de valorisation des mathématiques au CDI en créant un fonds avec des ressources variées : livres documentaires, romans, périodiques et logiciels. La participation de ce même enseignant à une action lecture menée cette année a fait prendre conscience aux élèves qu’un professeur de mathématiques pouvait aussi lire des textes littéraires avec plaisir ( une séance de lecture à voix haute avait été organisée ), ces moments privilégiés permettent aux élèves de sortir des préjugés concentrés autour des "sacro-saintes" mathématiques.
Chaque année, l’établissement participe à l’opération nationale "Concours Kangourou" qui permet aux élèves volontaires de faire des mathématiques autrement sous forme ludique, c’est l’occasion pour les élèves habituellement en difficulté de réussir et d’être valorisés. Jusqu’alors les élèves du lycée professionnel n’ont quasiment pas participé à cette opération. Nous voudrions donc améliorer cette action, la rendre plus accessible et plus vivante.
La rencontre avec le responsable du service éducatif de l’abbaye de Chaalis qui propose de pratiquer les mathématiques, la géométrie sur le terrain des ruines de l’abbaye nous a encore ouvert d’autres horizons.
Ces expériences et ces rencontres vécues depuis quelques années nous ont amenés à décider d’une action suivie avec deux classes.

Objectifs
1 Aider les élèves à appréhender les mathématiques différemment, valoriser les élèves en difficulté, valoriser les sections technologiques et professionnelles.
2 Inclure les mathématiques dans l’acquisition d’une culture personnelle, élargir les représentations des élèves.
3 Travailler en équipe, favoriser les échanges entre élèves du lycée général et du lycée professionnel.
4 Dynamiser et rénover des actions traditionnelles.
5 Faire évoluer le projet culturel de l’établissement.
6 Aider les élèves à maîtriser l’outil informatique, à utiliser les ressources du CDI.
7 Accéder de manière originale au patrimoine picard.

Mise en œuvre

A La préparation d’un concours mathématique interne à l’établissement
Présentation aux élèves du projet dans son ensemble.
Recherche d’idées sur les modalités de l’action.
Découverte au CDI et dans les salles informatiques de toutes les ressources pour réaliser un QCM, les questions et réponses élaborées par les élèves eux-mêmes permettront d’exercer leur droit à l’erreur en s’essayant à la démarche scientifique des hypothèses, si importante dans tout apprentissage. L’aspect ludique sera favorisé.
Les séances auront lieu avec les deux classes regroupées.
Rédaction définitive des questionnaires qui seront ensuite diffusés dans toutes les classes de la cité scolaire selon un calendrier officiel et des modalités définies par les élèves eux-mêmes. Ils prendront également en charge la communication de cet événement. Tous les enseignants de mathématiques mais aussi d’autres disciplines seront invités à participer à cette action.
Après le passage des épreuves, correction des QCM par les élèves.
Communication des résultats à l’ensemble de la cité scolaire sous forme d’un moment exceptionnel pris en charge par les élèves qui pourra éventuellement prendre la forme d’une demi-journée "d’animation mathématique" avec organisation d’ateliers.
Les deux classes gagnantes : une du lycée général et technologique et une du lycée professionnel, se verront offrir une sortie culturelle à Amiens ( découverte d’une librairie et achat d’un livre personnel ).

B Pratiquer les mathématiques à l’abbaye royale de Chaalis
Visite du site avec un temps fort autour de la construction de l’abbaye. Les élèves auront la possibilité à travers plusieurs activités de découvrir le contexte historique d’une abbaye cistercienne, sa réalisation architecturale à travers les gestes les plus simples et les matériaux utilisés à l’époque. Ce site s’y prête particulièrement dans la mesure où les ruines permettent une approche plus tactile et donc plus concrète des pierres et de leur agencement. Les élèves se mettront eux-mêmes à l’œuvre en soulevant, mesurant, imaginant, calculant avec règle, équerres et compas.

Exemples de points qui seront abordés :

- les outils du maître d’œuvre ( parfois, ils ne savaient ni lire ni compter mais connaissaient les secrets de la "jométrie" )

- le carré, le cercle, la croix, la spirale, le sens des formes

- le chrisme, symbole abstrait du Christ

- le labyrinthe

- les différentes mesures : la paume, le pied, la coudée royale

- le nombre d’or, le rectangle d’or

- les ogives

La dominante de la visite sera bien sûr l’architecture et les mathématiques mais nous participerons également à l’atelier parfum qui ouvre d’autres chemins de découverte sensible et scientifique.

Déroulement ( de décembre 2004 à mai 2005 )

Préparation du concours
Première séance
Présentation aux élèves du projet en explicitant les différents "temps forts". Deuxième séance
Les deux classes sont regroupées au CDI : la Terminale technologique GE ne comporte que des garçons , l’autre Terminale Bac Pro n’est constituée que de filles. Formation "libre" de groupes de 4 élèves ( deux élèves de chaque classe ). Mise en place "lente" car les élèves ne se connaissent pas du tout, progressivement une confiance s’établit...A la fin de la séance, tous les groupes sont parvenus à échanger ( un groupe encore un peu sur la réserve )
Qu’est-ce qu’un QCM ? Comment ça "fonctionne" ?...
Certains ont une idée vague à ce sujet, très peu en ont pratiqué.
Quelles sont les différents niveaux et classes dans la cité scolaire ?
Quels sont les plus jeunes élèves de l’établissement ?
Grande découverte pour beaucoup :

- une classe de CAP au LP

- ce sont les élèves les plus jeunes et leur parcours est inconnu de tous...

Ceci afin de rappeler que le concours doit être abordable pour tous !! Les élèves doivent ensuite feuilleter au CDI des documents qui s’y rapportent ( préparés par les enseignants : numéros de tangente, ouvrages de QCM, ouvrages portant sur des tests psychotechniques, annales du concours Kangourou... ). Les élèves découvrent un périodique consacré aux mathématiques ( Tangente ) ainsi que les ressources documentaires en mathématiques.
Les élèves doivent ensuite en discuter entre eux et essayer de parvenir à élaborer 3 ou 4 "questions possibles avec réponses proposées".

Troisième séance
Mise en commun
Un élève par groupe propose une question avec les réponses possibles , les autres réfléchissent à la faisabilité ( pour tous les élèves de la cité scolaire et en particulier les élèves de CAP ) de celle-ci. Une discussion s’instaure, après concertation avec l’ensemble des élèves, la question est retenue ou éliminée ( elle pourra être retenue éventuellement pour la journée culturelle ). 15 questions ont ainsi été retenues. Les élèves ont fait preuve de beaucoup de clarté, ils ont surmonté l’épreuve de présentation orale et cette séance a enrichi la communication dans le groupe ; aucune trace de jugement, utilisation d’arguments uniquement pratiques.
Beaucoup de tolérance dans le groupe et dans la découverte des différents individus. Bonne adaptation des élèves : intéressés, disponibles, constructifs.

Quatrième séance
Constitution de groupes ayant chacun une tâche :

- Groupe 1 : règlement du concours
Les élèves travaillent sur le texte qui sera distribué aux professeurs de l’établissement et la note qui sera lue aux élèves par les professeurs principaux , des affiches la reprendront également.

- Groupe 2 : projet "global"
L’atelier le plus difficile pour les élèves car ils sont surtout préoccupés par le QCM, ils n’ont pas encore commencé leur propre part du PEC à savoir la visite de l’abbaye de Chaalis. Ils ne parviennent pas encore à prendre en compte le projet dans sa globalité.

- Groupe 3 : préparation du planning de passage Les élèves sont allés voir le chef des travaux pour connaître les dates de stages des différentes classes, ils ont ensuite consulté les emplois du temps des classes pour trouver un horaire.
La date retenue est le mardi 29 mars 2005 sauf pour 5 classes en stage qui le passeront le mardi après les vacances de Pâques.

- Groupe 4 : élaboration des 5 dernières questions
Mise au point des dernières questions pour constituer un QCM en comportant 20

- Groupe 5 : entrée informatique du QCM
Utilisation du traitement de textes et logiciel de dessin vectoriel pour écrire les questions et créer les différents objets et figures.
Cinquième séance

- Rédaction et mise en page du QCM

- Un groupe de TB qui rédige une note aux profs principaux : objectifs du projet ainsi que objectifs et déroulement du concours

- Un groupe qui s’occupe des horaires, salles, professeurs concernés pour le passage du concours

- Deux groupes qui font les affiches pour informer l’ensemble de l’établissement

- Trois élèves sont allés rencontrer le Proviseur pour l’informer et obtenir les autorisations nécessaires

Concours

- Les élèves, par binôme, distribuent le QCM aux élèves de chaque classe et lisent le règlement.
Ils assurent le suivi toute la journée : ils ont été bien accueillis par tous ( la première campagne d’information a bien fonctionné ) ; certains enseignants ont exprimé le souhait d’exploiter ultérieurement cet exercice avec leur classe. Il sera élaboré un corrigé sur transparent et une notice explicative qui seront mis à leur disposition. Excellent investissement de la part de tous les acteurs du pec et une grande compréhension de la part des enseignants qui avaient les TGE et les TB ce jour là.

- Correction du QCM : chaque élève évalue une classe puis élabore la moyenne de la classe ( utilisation d’Excel ). Affichage dans l’établissement des trois premiers de chaque lycée.
Les gagnants étant les TL pour le lycée et les 1 Bac Pro pour le LP. Les résultats laissent supposer que le niveau d’exigence permettait difficilement à des élèves de CAP voire de seconde de gagner. Fallait-il envisager deux niveaux différents ? La question de la faisabilité n’a pas été suffisamment approfondie ( même si les élèves avaient pensé à ce "problème" ) mais il n’est pas facile pour les élèves de se mettre à la place d’un élève de niveau différent pour réaliser un exercice.

- Finalisation de la préparation de la sortie du 28 avril 2005.

Abbaye de CHAALIS

Organisation de la journée à l’abbaye de Chaalis en 4 ateliers. Les élèves forment deux groupes, les deux classes étant "mélangées".
Premier atelier
Visite du site : contexte historique, chapelle ( et fresques ), abbaye, roseraie, parc, musée (habitation, décoration, collections ) .
Deuxième atelier
Les outils du géomètre et les différentes mesures.
Troisième atelier
Géométrie et architecture.
Atelier Parfums
Reconnaissance des essences et fabrication d’un parfum personnel.

Les élèves se sont investis dans chaque activité :

- La découverte du musée et des collections a été facilitée par l’identité même du lieu : une demeure de collectionneur habitée, décorée, vivante. Pour bon nombre d’élèves, c’était la première expérience d’un musée et encore plus d’un bâtiment abbatial. L’appropriation du lieu s’est donc réalisée assez facilement parce que l’accent a été mis sur tout ce qui touchait à la vie ; les élèves ont ainsi été beaucoup plus sensibles à la chambre de Mme André qu’aux tableaux de Giotto. La richesse de ce lieu nous a permis d’orienter la visite vers cet axe de sensibilisation et d’appropriation progressive d’un site culturel inconnu et étranger.

- La plus belle réussite de la journée fut sans conteste l’intérêt qu’ont montré les élèves pour les deux ateliers mathématiques pourtant placés en fin d’après-midi. La mise en situation sur le terrain avec outils de mesure et matériel traditionnel utilisé en classe a donné aux élèves l’occasion de "pratiquer", de comprendre et d’évaluer l’architecture de l’abbaye.

- L’atelier parfum a permis aux garçons de TGE de s’adonner à une activité réputée à sensibilité féminine et de faire tomber un certain nombre de préjugés, tous les élèves ont pu concevoir entièrement leur parfum en choisissant leurs notes de tête, de cœur et de fond.
Beaucoup de flacons ont d’ailleurs été exhibés dès le retour auprès des familles...

Sortie librairie pour les classes gagnantes
Les deux classes gagnantes du concours se sont rendues dans une librairie d’Amiens :

- découverte d’une librairie et de ses différents secteurs

- achat d’un livre "personnel" : le premier pour bon nombre d’entre eux

Participation à la journée culturelle
Pour la journée culturelle organisée dans le lycée, les élèves de TGE avaient fait des panneaux pour valoriser leur PEC ( le travail était d’ailleurs remarquable : soin, rigueur, rapidité... ils en étaient conscients et très fiers !!!! )

- le premier panneau était consacré au corrigé du QCM, à la notice explicative des réponses, au "podium" de chaque établissement et aux photos des gagnants lors du déplacement à Amiens

- le deuxième reprenait les activités faites à Chaalis : documents et photos De plus lors de cette journée était organisée une animation multimédia autour des jeux mathématiques et de la logique en salle Educapole.

Evaluation

- Capacité des élèves à travailler en groupe avec des élèves d’une autre classe

- Capacité à communiquer, organiser, dynamiser l’ensemble de l’établissement

- Capacité à utiliser les ressources du CDI

- Capacité à créer, à inventer, à trouver du plaisir dans une activité différente

- Capacité à montrer progressivement un intérêt nouveau pour les mathématiques, une motivation pour les sorties ou actions culturelles.
On peut considérer que ces capacités ont été acquises par l’ensemble des élèves.

Valorisation
Les élèves devenant inventeurs et organisateurs ont été placés dans un processus de valorisation qui les impliquait personnellement puisque, dans cette action, tous ont eu les moyens de s’exprimer, qu’ils soient en difficulté scolaire ou pas. Le fruit de leur action a eu un retentissement à l’échelle de l’établissement. L’action a donné une autre vision des mathématiques aux élèves et à certains professeurs de l’établissement.
Le fonds CDI s’est enrichi et s’est diversifié pour développer la culture scientifique.

Conclusion

On peut considérer que tous les objectifs ont été atteints ; la richesse de ce projet nous amène à proposer une sortie basée sur cette expérience dans le cadre du projet culturel 2005-2006.


> << Article Précédent | >

par M.G. - le 27 août 2005 -
398.3 ko
Le QCM
400.3 ko
La correction du QCM
51.1 ko
Notice de la correction du QCM
638 ko
Activité sur la mesure
14 ko
Activité 2 sur la mesure

logoforum > Poster une réaction, une question sur le forum ?
> le lien ne fonctionne plus ?
> écrire à l'auteur ?


    |
    | |
    Respecter le droit d'auteur.
    In f(x) Venenum © 2001-2010 réalisation et conception : Frederic Ferre, avec tous nos remerciements à l'équipe de SPIP.
    Informations sur le Copyright-images-conception